Recommandations


La technologie Behring a reçu le soutien du Ministère de la recherche et du fonds Feder Européen pour les technologies vertes.

Le biofilm et la contamination des fontaines

Biofilm

Dans les réseaux d’eaux intérieures, les canalisations périphériques sont des lieux de contaminations bactériologiques difficiles à maitriser. Dans les fontaines, la stagnation de l’eau combinée à l’utilisation de filtres, permet l’accroche puis le développement très rapide d’un biofilm qui devient un véritable « réservoir permanent à bactéries » en amont ou à l’intérieur des fontaines. Quelques jours suffisent pour que certaines bactéries pathogènes telles que Pseudomonas aeruginosa, E. coli … s’y développent.

Les biofilms sont bien connus des professionnels de l’hygiène hospitalière qui les redoutent car ils sont extrêmement résistants à toute forme de traitement : chlore, ozone, antibiotiques, UV…

L’U.V seul ne suffit pas à détruire le biofilm