La presbyphagie ou fausse route chez la personne âgée ?

On appelle la presbyphagie, les troubles de déglutition liés au vieillissement de la personne.

En effet, la fonction de déglutition est affaiblie et fonctionne moins bien.

 

Source : CHEVILLOT SAUGER Anne – La Presbyphagie : les troubles de la déglutition chez la personne âgée

Quels sont les signes d’une presbyphagie ou d’une fausse route ?

Les signes d’une presbyphagie peuvent apparaître :

Avant d’avoir avalé : le déclenchement du reflexe de déglutition se fait de manière retardée; De ce fait, les liquides et/ou les aliments mis en bouche passent dans les voies aériennes, provoquant une fausse route.

Au moment où on avale : les verrous permettant de protéger les voies aériennes, notamment la fermetures des deux cordes vocales, ne sont pas efficaces. Des fragments d’aliments liquides et/ou solides passent dans les voies aériennes au lieu des voies digestives, d’où la fausse route.

Après avoir avalé, il reste des résidus (on les appelle aussi des stases) au dessus du larynx, et lors de la reprise de la respiration, ils vont pénétrer dans les voies aériennes…

Dans tous les cas, il s’agit d’une conséquence d’un manque de protection des voies respiratoires lors de la déglutition. Et les difficultés peuvent être ressenties comme une gêne intermittente ou au contraire permanente.

Sachez aussi que les fausses routes peuvent :

– Etre silencieuses

– Etre non douloureuses

– Se faire avec sa propre salive

– Passer inaperçues…

D’où l’importance d’y être sensibilisé quand on pense aux éventuelles conséquences qu’elles peuvent avoir niveau santé et qualité de vie.

Les signes d’alerte d’une prespyphagie sont nombreux, et ne sont bien evidemment pas tous présents chez une personne.

Cependant, il importe d’être particulièrement attentif aux signes suivants :

1. Dans le premier temps de la déglutition (phase orale )

– La toux pendant ou après les repas : elle peut se manifester même avant d’avaler, ou le plus souvent au moment où on avale. Il arrive aussi qu’on se mette à tousser parfois quelques minutes après avoir avalé, s’il reste des résidus de solides ou de liquides.

– La gorge qui gratte et qu’on va racler avant d’avoir avalé

– Un excédent de salive

– Un maintien prolongé de la nourriture dans la bouche qui signe des difficultés de mastication, ou de propulsion du bol alimentaire vers l’arrière.

– Un allongement du temps mis pour avaler

– Les aliments collés dans la bouche (souvent au palais ou dans les joues)

– La tendance à recracher ce qu’il y a dans la bouche

– Une absence de mastication

– Des fuites alimentaires par la bouche

2. Dans le second temps de la déglutition (phase pharyngée)

– Une sensation de gêne ou de blocage en fond de gorge que l’on avale

– Le besoin d’avaler en plusieurs fois une seule bouchée ou gorgée

– Un effort visible pour avaler

– Une douleur à la déglutition

– Un reflux par le nez des aliments ou liquides

– Un écoulement de sécrétions par le nez (rhinorrhée)

– La voix qui change après avoir avalé : voix dite « mouillée » qui indique la présence de résidus au niveau des cordes vocales ; voix « coincée, encombrée, rauque » parfois aussi

– Un larmoiement

Il importe d’être également attentif à :

– Un changement de rythme de la respiration

– Une sensation d’avoir faim qui persiste après les repas

– Une mauvaise haleine

– Des résidus alimentaires présents dans la bouche après la prise du repas

– Une perte de poids progressive

– Un état de fatigue générale

– Un repas qui va durer très longtemps, ou plus longtemps que d’habitude

– L’éviction parfois de certains aliments que la personne appréciait mais qu’elle n’ose plus manger

– Tout changement dans les habitudes alimentaires

– Un rassasiement plus rapide que d’habitude

– Une perte du plaisir de manger

– De l’anxiété à l’approche du repas

Et ce qui engage le pronostic de la personne :

– Un refus de manger et/ou boire, avec déshydratation et dénutrition

– Un encombrement des bronches

– La suffocation dans les cas les plus graves

Fontaine SANCY délivre eau plate et pétillante pour lutter contre la dysphagie.

Fontaine MEIJE délivre eau plate et pétillante pour lutter contre la dysphagie.

Quelles peuvent être les conséquences de la presbyphagie ou d’un trouble de la déglutition ?

Il faut être bien conscient, comme nous l’avons signalé ci-dessus, que les conséquences les plus graves engagent le pronostic vital de la personne âgée et atteigne considérablement la qualité de vie de la personne nécessitant des adaptations constantes au quotidien.

De nombreux et différents domaines peuvent s’en ressentir :

–  La fonction respiratoire : les aliments solides, les liquides également, peuvent passer dans les voies aériennes au lieu des voies digestives. Cela entraîne une dyspnée, c’est-à-dire une difficulté à respirer correctement.

L’infection pulmonaire : une fausse route peut entraîner une pneumopathie d’inhalation. La pneumopathie d’inhalation est une inflammation pulmonaire unie ou bilatérale, qui est due au passage des aliments/liquides dans les poumons.

 – La prise des médicaments : prendre ses traitements peut être rendu compliqué par une presbyphagie. De plus, certains médicaments ne doivent pas se couper ou s’écraser, car cela peut réduire ou empêcher leur action. Demandez conseil à votre médecin qui vous indiquera quels traitements peuvent être coupés ou non, si besoin.

 – La nutrition : elle assure le fonctionnement, l’entretien et la croissance de notre organisme. Une des conséquences de la presbyphagie peut être une malnutrition voire une dénutrition, dans la mesure où le corps ne reçoit plus les apports nécessaires.

– La presbyphagie peut engendrer une dénutrition, qui, elle-même, va entretenir voire aggraver la presbyphagie….

L’hydratation : l’eau est un élément indispensable pour éviter tout risque de déshydratation, celle-ci pouvant survenir dans la cadre de troubles de la déglutition. Même si la sensation de soif diminue avec l’âge, boire et s’hydrater restent essentiel et vital.

Aspect psychologique : la présence d’une presbyphagie peut être à l’origine d’une perte du plaisir de manger et de boire, et tout ce qui va autour, comme l’aspect social si important du repas, avec la convivialité, le partage… S’asseoir à table en sachant que ça va passer de travers ne donne plus vraiment envie de manger et le plaisir sera bien inférieur à l’effort demandé pour avaler… Il est possible que s’installe une anxiété face au repas à prendre, pouvant aller parfois jusqu’à une dépression réactionnelle.

 

Les troubles de la déglutition liés au vieillissement normal de l’être humain peuvent engendrer une réelle baisse de la qualité de vie de la personne âgée concernée. 

Les traitements de la presbyphagie

La prise en charge de cette maladie peut être envisagée différemment, comme mettre en place des stratégies d’adaptation qui auront des conséquences positives sur la déglutition ou prévoir une rééducation spécifique agissant sur le mécanisme physiopathologique du trouble ou sur les anatomiques et neurologiques.

Les moyens possibles* :

– Les traitements étiologiques

– Les traitements symptomatiques

– Action sur l’environnement (alimentation avec des plats texturés, de l’eau gélifiée ou de l’eau pétillante via une fontaine à eau,  et des ustensiles spécifiques)

– Action sur le patient (postures, manœuvres et gestes de déglutition)

*source Unité de la voix et de la déglutition Service ORL et CCF Hôpital LARREY CHU de TOULOUSE

Découvrez nos modèles de fontaines à eau plate et pétillante adaptés aux établissements médico-sociaux

(Ehpad, Clinique, Hôpitaux).

FONTAINE GOUTTE

Fontaine design

FONTAINE VANOISE

Fontaine conviviale

FONTAINE MEIJE

Fontaine efficace

FONTAINE SANCY

Fontaine compacte

FONTAINE ECRINS

Fontaine murale

Contactez-nous !

    Suivez – nous sur les réseaux !
          

    BEHRING | 61 Chemin du Vieux Chêne, 38240 Meylan | 04 76 04 03 80 | service.commercial@behring-water.com 

    Mentions légales